Canne Poison Adrena - 270M

- A.Brière -

Le 10/09/2015


Cela faisait longtemps que l’on attendait les séries de cannes « Japon » dans le catalogue France et c’est chose faite avec l’arrivée des Expride et des Poison Adrena.

Les Poison Adrena bénéficient de technologies innovantes et exclusives. Le nappage du blank sur les faces internes et externes d’une double bande croisée de carbone (posée en tension jusqu’à la pointe du scion, seul Shimano maitrise ce processus sur la planète) permet de rigidifier celui-ci et d’éviter son écrasement à la torsion. Il est donc possible de supprimer de la matière, ce qui rend le blank plus léger, plus réactif et plus rapide, tout en étant plus droit. On nomme ces systèmes Spiral X et High Power X. Les portes moulinets sont en Ci4+, ce qui est un gage de légèreté et de rigidité supplémentaire.

POISON-SANDRE.jpg

Enfin, le talon de la canne est en carbone Monogrip. En effet, le talon du blank s’élargit pour faire office de poignée. Pas besoin de matière supplémentaire donc, ce qui signifie un gain supplémentaire de poids. De plus, ce talon en carbone augmente la sensibilité et la perception du blank pour une meilleure résonnance. Il donne à la canne un cachet unique en lui offrant un look hors normes.

Concrètement, j’ai pu utiliser ces cannes dans de nombreuses occasions (elles sont maintenant à bord de mon bateau !) de la Hollande pour les premiers tests, à la Seine en passant par l’Irlande. Et les résultats sont… bluffants !

ADRENA-PERCHE.jpg

C’est la légèreté qui saute d’abord aux yeux (ou aux mains!). L’action est rapide, sans plus, et la puissance 5-15 autorise toutes les pêches du sandre en linéaire. Je suis un habitué de la NRX et quand on connait cette canne, on sait à quel point elle est rapide et résonnante. En les mettant en concurrence toutes les deux, il m’a fallu un peu de temps pour m’habituer à la Poison. Celle-ci travaille davantage en milieu de blank. Mais après une heure de pêche, on s’y habitue, à tel point que la NRX parait « molle » quand on la reprend.

ADRENA-SANDRE.jpg

La Poison porte le leurre et transmet toutes les informations utiles avec précision : un régal. Je m’y suis habitué au point de ne plus pouvoir utiliser autre chose, et j’ai relégué ma NRX aux actions de pêche « verticales ».

Vous l’aurez compris, cette canne exceptionnelle (mais le reste de la famille l’est tout autant) est devenue ma référence dans les pêches linéaires. Couplée à un Vanquish ou un Rarenium 2500, elle est  ne me quitte plus !

Arnaud Brière, Team Shimano