Pêche en Carpodrome à la grande canne… de nuit !

- Nicolas Gavoille -

1-380x253.jpg


Mon grand plaisir en été est de pêcher à la grande canne les nuits de pleine lune !

En pleine journée, il fait chaud et la torpeur estivale nous pousse plus à la sieste à l’ombre des arbres que sur la station en plein soleil… Par contre quand le soleil passe sous l’horizon et que la température redescend de quelques degrés, j’aime m’installer au bord de l’eau pour une partie de pêche de nuit au flotteur lumineux. 

Il est important de prendre ses marques en soirée, avant la tombée de la nuit pour avoir de bons repères une fois la luminosité devenue plus faible…

Il faut prendre un repère face à soi que l’on pourra toujours voir de nuit pour situer le poste, chaque chose doit être à sa place et sous la main pour ne pas tâtonner sous les étoiles. 

2-380x253.jpg


Le choix du poste est important également, il faut un peu de place autour pour ne pas marcher sur les affaires et un poste dégagé. Ce n’est effectivement pas le moment de pêcher une bordure encombrée et la nuit, les carpes sortent plus facilement à découvert. 

La seule spécificité de la ligne pour cette pêche est le flotteur, j’utilise le Water Queen ANDLAU en 0.6g. L’antenne en plastique de ce flotteur est interchangeable et son diamètre correspond exactement à celui des Starlite SL-20 (2.2mm).

Ces Starlite permettent de pêcher la nuit sans problèmes et offrent une vision parfaite des touches.

Autre accessoire indispensable : la lampe frontale.

3-380x253.jpg


Il faut impérativement un modèle qui diffuse une lumière rouge pour 2 raisons :

la lumière rouge préserve la vision nocturne en évitant l’éblouissement dû à la lumière blanche ; deuxième avantage, la lumière rouge est celle qui se propage le moins loin dans l’eau, on ne peut pas se permettre d’éclairer le poste pêché avec une lumière blanche sous peine de se faire repérer par les poissons comme un sapin de noël !  

En plus de passer un moment magique au bord de l’eau, la pêche lors des nuits de pleine lune estivales est souvent très productive.

On observe en effet un regain d’activité en soirée, suite aux fortes chaleurs de la journée qui ont tendance à couper l’appétit des carpes.

 

4-380x253.jpg

 

 

 

Après une nuit de pêche, au petit matin, l’esprit est embrumé et on perd le compte des prises mais si on met les poissons en bourriche, le résultat est souvent surprenant ! 

Côté stratégie, en général je pêche à la coupelle de scion, pas question d’utiliser la fronde pour amorcer la nuit, il est quasiment impossible d’apprécier les distances… La coupelle de scion permet donc de résoudre ce problème en déposant montage et amorçage en même temps sur le coup pour une précision maximale.

Côté gestion du combat, c’est mieux de bien connaître son matériel parce qu’on ne peut pas réellement apprécier la courbure de la canne ou la tension de l’élastique. J’aime utiliser la canne que je connais le mieux, la Shimano SCIMITAR en 11.50m, montée avec un élastique creux 2.8mm. Tout se passe au toucher et les seules informations que l’on a sont celles retransmises par la canne jusqu’au poignet du pêcheur. Sentir la canne plier puis voir le starlight refaire surface à une distance indéterminée au clair de lune procurent des sensations  inégalables !

 

Nicolas Gavoille, Guide de Pêche (70)
>> Voir son site <<